Un projet de l’Université de Regina pour remédier à la surreprésentation des Autochtones dans le système correctionnel

Le gouvernement du Canada reste déterminé à remédier à la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice pénale. Au moyen de l’Initiative sur les services correctionnels communautaires destinés aux Autochtones (ISCCA) de Sécurité publique, le Ministère appuie l’élaboration de solutions de rechange à l’incarcération et de projets de réinsertion sociale destinés aux délinquants autochtones.

Aujourd’hui, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale, a annoncé un investissement de 978 272 $ dans le cadre de l’ISCCA, pour que l’Université de Regina mette en œuvre le projet Navigator-Advocates : Integrated Supports for Justice-Involved Indigenous Youth and Adults with Fetal Alcohol Spectrum Disorder (FASD) (Orientation et défense des droits : Soutien intégré pour les jeunes et les adultes autochtones aux prises avec le système de justice et atteints de troubles causés par l’alcoolisation fœtale [TCAF]).

Il s’agit d’une solution de rechange à l’incarcération et de réintégration appuyée par des travailleurs de première ligne et des accompagnateurs-conseillers informés et formés sur les traumatismes et les troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF). Ils sont en mesure de défendre les intérêts des délinquants autochtones aux prises avec un TSAF en Saskatchewan et au Yukon. Des organisations autochtones, des intervenants au fait de la problématique des TSAF et des intervenants du milieu judiciaire participeront au partenariat universitaire visant à mettre au point des pratiques communautaires culturellement significatives qui sont adaptées aux circonstances particulières des peuples autochtones.

Citations

« Notre gouvernement s’efforce de contribuer à remédier à la surreprésentation des Autochtones dans le système canadien de justice pénale, en soutenant des interventions culturellement significatives faites par des organismes communautaires. Ce partenariat avec l’Université de Regina accroîtra le niveau de participation des délinquants autochtones atteints de TCAF dans le système de justice pénale. Il améliorera leur compréhension de ce système et de leur handicap, ce qui contribuera à réduire leur contact avec le système de justice pénale et rendra nos collectivités plus sécuritaires. »

– L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Ce financement du gouvernement fédéral fournit à nos chercheurs et à nos partenaires communautaires les moyens d’adopter de nouvelles approches à l’égard de la prestation de soutien et de services, qui sont fondées sur des données probantes et sont éclairées par les constatations et les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation. En mettant en œuvre ce programme de défense des droits, Michelle Stewart (Ph. D.) et son équipe ont la possibilité de résoudre en partie les problèmes structurels plus généraux auxquels font face ceux qui sont atteints de TCAF et qui entrent en contact avec le système de justice. »

– Vianne Timmons, Ph. D., rectrice et vice-chancelière de l’Université de Regina

(Lire la suite…)