(in French) Trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale : les efforts récompensés

Partie prenante du Centre d’excellence en trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF), le programme Capteur de rêves se distingue des autres services publics lorsqu’il est question de traiter avec les Premières Nations. L’esprit novateur de Capteur de rêve a d’ailleurs fait remporter au Centre d’excellence TSAF le premier Prix de l’innovation Claudette Bradshaw.

L’équipe du Centre d’excellence TSAF du Réseau de santé Vitalité était envahie d’un sentiment de fierté et de travail accompli dans la salle de réception de l’Hôtel Four Points by Sheraton de Moncton, jeudi.

Après avoir travaillé d’arrache-pied pour développer le programme Capteur de rêves, le Centre d’excellence TSAF a reçu le prix de l’innovation Claudette Bradshaw. C’est Mme Bradshaw en personne, ancienne députée fédérale qui a consacré sa vie à défendre les plus démunis, qui a couronné l’organisme.

Noel Milliea, aîné de la Première Nation d’Elsipogtog, a prononcé un discours poignant sur la nécessité de Capteur de rêves dans les communautés autochtones.

Les autochtones sont méfiants de la société canadienne, annonce-t-il d’emblée aux personnes présentes.

«Notre communauté en est venue au point de ne plus être capable de faire confiance à cause des nombreuses trahisons survenues dans le passé.»

M. Milliea fait référence aux cicatrices laissées par l’assimilation et la colonisation.

En revanche, les Premières Nations ont appris à faire confiance aux intervenants du Centre d’excellence TSAF, car le programme avait été adapté pour eux. Une denrée rare quant aux services
publics traditionnels.

«Normalement, la société dominante impose n’importe quel programme qu’elle pense pouvoir faire marcher sur nous», accuse-t-il.

Le modèle de prestation de services Capteur de rêves a été conçu avec les recommandations des communautés autochtones. Le programme es malléable selon les ressources et les besoins des clients atteints du spectre de l’alcoolisation fœtal.

Lorsque le Centre d’excellence TSAF a voulu intégrer la perspective autochtone au sein du programme, la Dre Nicole LeBlanc, médecin-conseil au Centre d’excellence TSAF et d’autres membres de l’équipe ont fait appel à l’aide de M. Milliea. (Lire plus…)